4 artistes dans les rues de Rio


Eduardo Kobra (né en 1976)

Sur le boulevard Olympique, l'oeuvre « Ethnias » de E. Kobra a été réalisée pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016 sur un mur de 190 mètres de long et une hauteur de 15 mètres. C'est devenu l'oeuvre de « street art » la plus grande du monde.

Elle représente les communautés indigènes des 5 continents. E. Kobra « voulait montrer que nous sommes tous unis, nous sommes tous connectés ».

Roberto Burle Marx (1909-1994)

Dans le quartier de Copacabana, le boulevard de bord de mer est connu pour sa magnifique plage mais aussi pour sa célèbre promenade en mosaïque ondulée noire et blanche, imaginée par Roberto Burle Marx. Cette mosaïque est un assemblage en vague de petits cubes taillés à la main dans du calcaire.

Jorge Selarón (1947-2013)

Entre le quartier de Lapa et de Santa Teresa, l'Escadaria Selarón est une œuvre de Jorge Selarón, un artiste d'origine chilienne, qui habitait dans le quartier. L'oeuvre a été réalisée à l'occasion de la coupe du monde de football en 1994.

J. Selarón a utilisé 2000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents pour cet escalier de 125 mètres de longueur et 215 marches.

Christina Motta (née en 1944)

Antônio Carlos Jobim ou Tom Jobim, un des créateurs de la « Bossa Nova » a sa statue dans le quartier d'Ipanema. Une statue en Bronze de 200 kg réalisée par l'artiste Christina Motta qui explique avoir choisi de « représenter un Tom Jobim jeune et beau, quand il était à l'apogée de son succès, dans les années 60". Il est devenu célèbre mondialement avec sa chanson « La fille d'Ipanema » en 1963.


Você pode gostar também:

 

précédent

suivant



Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    aquilas (jeudi, 30 mars 2017 21:47)

    quando eu vejo todo isso, eu quero ser um brasileiro